dans la marge le site

Accueil du site Géographica Espace etudiants Afrique Australe - Lyon ENS 2014 Afrique australe - dossier initial JM Dauriac

Afrique australe - dossier initial JM Dauriac

Publié le lundi 8 juillet 2013

L’ A frique australe : (Afrique du Sud, Namibie, Botswana, Lesotho, Swaziland, Zimbabwe, Mozambique)

Voici le texte de la lettre de cadrage de l’ENS de Lyon ; à méditer longuement !

La pointe australe de l’Afrique est un espace en rapide transformation. L’indépendance de la Namibie (1990), la fin du régime d’apartheid en Afrique du Sud (1994) et de la guerre au Mozambique (1992) ont ouvert une nouvelle ère politique et économique pour la région. Cette nouvelle ère n’est pas exempte de conflits, de troubles et de violence (réforme agraire et autoritarisme politique au Zimbabwe ; intervention militaire sud-africaine au Lesotho en 1998 ; violences policières en Afrique du Sud). Dans cet espace, l’Afrique du Sud s’impose comme puissance dominante et c’est naturellement elle qui devra concentrer l’attention des étudiants.

Néanmoins, l’étude conjointe de ces sept pays permet d’aborder un certain nombre de questions transverses :

Le fait postcolonial et ses temporalités. Le colonialisme comme système politique et économique s’est fondé en Afrique australe sur des dispositifs spatiaux et disciplinaires dont le grand et le petit apartheid sont les traductions ultimes les plus visibles. Or, les héritages coloniaux sont loin d’être soldés dans la région et impriment encore leur marque dans les espaces, les paysages, les esprits et les corps.

Les modèles économiques contemporains. L’Afrique australe est riche de ressources naturelles (notamment agricoles et minières) dont les modalités d’exploitation et la contribution au développement font toujours question. Faut-il voir dans la pauvreté et les inégalités persistantes qui grèvent l’Afrique australe un exemple de « malédiction des ressources » ? Dans une économie mondialisée, comment les pays producteurs de ressources primaires trouvent-ils à s’insérer ou, étant donné leur insertion précoce dans l’économie des comptoirs, à se réinsérer ? Avec quelles relations avec les pays et les entreprises étrangers (Royaume-Uni, Chine, etc.) ? Avec quelles conséquences pour les populations et le développement ?

La nature et sa protection. Les pays d’Afrique australe allouent des surfaces importantes de leurs territoires à des zones naturelles protégées, où la nature mise en parcs est mise en scène : la grande faune sauvage d’Afrique australe est un objet politique et économique central, qui fournit la base d’une segmentation des territoires souvent jugée confiscatoire ou inéquitable mais aussi, de dispositifs inédits de gouvernance, de coopération transfrontalière, de développement. De la même manière, l’eau a été constituée en objet de pouvoir et d’aménagement. Comment, dans l’espace d’Afrique australe, s’articulent les relations entre nature et politique ?

Les conflits et la politique de l’intégration régionale. Alors que l’influence sud‐africaine ne se dément pas, la pointe australe de l’Afrique se ressent toujours de violences politiques ou armées, qui entravent la construction d’un espace politique régional apaisé malgré l’existence d’institutions dédiées (SADC, union douanière d’Afrique australe). Comment interpréter la persistance de la violence dans les sociétés d’Afrique australe ? Quelles sont les conséquences pour les communautés et les habitants, notamment les plus fragiles ?

Les villes et les formes de l’urbanité. Si une partie importante de la population d’Afrique australe est rurale, les villes constituent des prismes pour saisir les contradictions et enjeux du sous‐continent (affirmation de cultures politiques, enjeux de santé publique – notamment VIH). Depuis les années 1990, comment évoluent les pratiques d’urbanité, les modes du vivre-ensemble dans des sociétés autrefois, peut-être toujours, ségrégées ? Que penser du rôle des villes dans la construction d’une nouvelle identité africaine australe ?

Une carte de repérage simple pour saisir l’espace concerné.

Ci-dessous, vous pouvez télécharger un dossier documentaire réalisé par mes soins et qui permet d’avoir des connaissances basiques pour comprendre un cours de khâgne ou d’agrégation. Ce dossier est disponible en trois formats différents : .word ; .PDF ; .RTF.

Documents joints




repondre à l'articleimprimer l'article






Plan du site avec articles.
RSS 2.0

Mes autres sites :
 Bibliathèque
 Pensée libre
 Little Romania
 Musiques et Mots
 Le Blog à Jean-mi