dans la marge le site

Accueil du site Géographica AGRO-VETO Agde-Sète 1/25000ème

Agde-Sète 1/25000ème

Publié le jeudi 14 décembre 2006

Pour commencer un croquis morphologique qui permet de comprendre les deux espaces que le Rhône et la Camargue séparent dans la zone méditerranéenne française ; à l’ouest le Languedoc et à l’est la Provence ; la montagne d’un côté, la plaine de l’autre ; les falaises de grès et calcaires face aux lagunes et cordons littoraux où Sète se niche.

(JPG)
Croquis morpho zone méditerranéenne

Ensuite le schéma général de cette carte, qui fait ressortir le rôle très important du bassin de Thau. Ce bassin dont les deux activités traditionnellles sont l’ostréiculture (autour de Mèze et Bouzigue) et les marais salants, est aujourd’hui convoité par les plaisanciers et bordé d’habitat et d’usines chimiques. la qualité de l’eau se dégrade et les interdictions de vente se multiplient pour les huitres.

(JPG)
Sète : le quartier du Barrou
(JPG)
Agde-Sète croquis général

On peut constater que deux activités majeures animent cet espace, au moins par la surface occupée : la viticulture et le tourisme.

Nous proposns le croquis de deux villages typiques, Pomerols et pinet.

(JPG)
Pomerols Pinet croquis

La "mer de vigne" comme on a surnommé le Languedoc jadis est toujours là, avec sa structures d’habitat groupé en gros villages, ses caves coopératives et ses vignerons prolétariens. Car le vin produit là est le moins qualitatif de France. On ne fait presque plus de "gros rouge qui tâche", mais le niveau est très inégal. Il y a une surproduction récurrente qui croise à la fois la baisse de consommation de vin de table des Français et la concurrence des pays méditerranéens gros producteurs en ce domaine (Espagne et Italie). Le passage en AOC est une des solutions adoptées, mais il ne peut sublimer à lui seul le terroir. Il faudrait baisser les rendements et ne conserver que les meilleures vignes.

Le tourisme de masse héliotropique est le second trait caractéristique de cette carte. De ce point de vue, c’est le Cap d’Agde qui est l’espace le plus représentatif.

(JPG)
Cap d’Agde et Agde croquis

Cette station, qui dépend administrativement de la ville d’Agde, est un isolat créé de toute pièce il y a une trentaine d’années. La population estivale est énorme (plusieurs dizaines de milliers de résidents) alors que les résidents à l’année sont quelques centaines. La saisonnalité est totale, malgré les efforts pour louer els infrastructures hors saison pour des congrés et festivals. Le problème environnemental de l’été est lui aussi de premier ordre (eaux usées, ordures ménagères, pollutions diverses...).

(JPG)
Sète : la vue du haut du Mont Saint-Clair
(JPG)
Sète : le cimetière marin

Les deux villes antiques de cette carte sont Agde et Sète. Agde est de création grecque et possède d’ailleurs un très intéressant musée antique. Notons la position à quelques kilomètres du littoral paludéen et le rôle de l’embouchure de l’Hérault qui servait de port naturel aux navires grecs.

(JPG)
Sète vue aérienne Nord sud

Sète est la seule ville importante qui ait été installée sur le littoral même. Elle doit ce privilège à la présence du Mont Saint-Clair qui permettait d’éviter les eaux mortifères environnantes.

(JPG)
Sète : bord de méditerranée
(JPG)
un illustre Sétois, Georges Brassens

Le port de Sète est le second port de la zone méditerranéenne après Marseille, avec une activité de marchandises, de pêche et quelques liaisons voyageurs occasionnellles. Le port est doublé d’une ZIP (Zone Industrialo-Portuaire) orientée vers la chimie. La raffinerie de pétrole de Frontignan toute proche a fermé il y a déjà quelques années. Sète est la patrie de Paul Valéry et de Georges Brassens, qui sont enterrés chacun dans l’un des deux cimetières de la ville.

(JPG)
Sète croquis
(JPG)
Sète vue du ciel

quelques adresses internet pour aller plus loin :

le site de la ville de Sète :

(JPG)
Sète : le canal royal

http://www.ot-sete.fr/index.php3 ?PHPSESSID=4ca7c0c7c917ebec60e372f1921ec7cb&langue=fr

(JPG)
Sète : les quatre ponts

l’article Wikipédia est intéressant pour en connaître un peu plus sur Sète :

http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A8te

Quelques renseignements écologiques :

http://www.thau-voyages.com/environnement_ecologie.html

Un journal local, pour entrer dans le détail :

http://www.opisline.com/Journal/le_journal.html

L’article Wikipédia sur l’étang de Thau :

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tang_de_Thau

Le diaporama complet à télécharger :

PDF - 2.4 Mo
diaporama complet Agde-Sète

Documents joints




repondre à l'articleimprimer l'article






Plan du site avec articles.
RSS 2.0

Mes autres sites :
 Bibliathèque
 Pensée libre
 Little Romania
 Musiques et Mots
 Le Blog à Jean-mi