dans la marge le site

Accueil du site Géographica AGRO-VETO Le Havre - Montivilliers au 1/50 000 ème édition de 1986

Le Havre - Montivilliers au 1/50 000 ème édition de 1986

Publié le jeudi 8 novembre 2007

L’assemblage est nécessaire pour ces deux cartes car le découpage tronçonne Le Havre en son milieu.

Nous nous trouvons en milieu littoral ; nous allons donc commencer par une planche de croquis basiques sur le vocabulaire descriptif.

(JPG)

Pour ce qui concerne la situation régionale, nous renvoyons à notre article Normandie, qui rassemble cartes et textes nécessaires à l’approche de cet espace.

La carte du Havre peut être étudiée de trois points de vue majeurs.

1/ Le littoral :

Cette région présente deux littoraux très contrastés ; au Nord, celui du pays de Caux est formé de falaises de cent mètres d’abrupt ; la côte est inaccessible sauf aux très rares endroits ou une vallée aboutit au littoral, comme à Etretat ou Fécamp. sinon, la plupart du temps, les vallons sont suspendus dans la falaise et portent le doux noms de "valleuses" ; ils ne permettent aucune approche de l mer. Le Pays de Caux tourne donc le dos à la mer. La seule occupation de cette zone est l’avant-port pétrolier d’Antifer, artificiel et sis dans un espace difficile, il n’a généré aucune implantation d’habitat. C’est un port pétrolier-terminal en eaux profondes pour les super-tankers qui ne peuvent entrer dans le port du Havre.

(JPG)

Cette photographie montre bien les deux aspects évoqués plus haut.

Au sud, la côte d’émeraude ou côte fleurie est une zone au contraire très humanisée ; le littoral est beaucoup plus bas, le plateau s’achète par un rebord d’une trentaine de mètres mais en pente moins nette ; l’estuaire de la Touques est un emplacement favorable, ainsi que l’entrée de l’estuaire de la Seine. Des villes anciennes sont là, comme Honfleur, et son petit port, qui est une reproduction de celui du Havre en minuscule. Mais aussi le binôme Deauville-Trouville, dont la réputation touristique n’est plus à faire.

(JPG)

Cette planche photographique montre les divers aspects de ces deux cités livrées au tourisme luxueux : plaisance, hippisme, golf, villégiature. Deauville est le siège d’un festival annuel du cinéma américain d’importance européenne et d ’une vente également annuelle de jeunes chevaux de course, dont la clientèle huppée vient du monde entier. En savoir plus sur ces deux villes.

2/ Le monde rural

Nous présentons deux communes typiques chacune d’une rive de la Seine ; au Nord le Pays de Caux est le domaine de la grande culture intensive associée à un élevage complémentaire.

(JPG)

Au sud, le Pays d’Auge, et le Roumois sont plus "typiquement" normands, avec un bocage dense et une prédominance de l’élevage bovin laitier, base de la spécialisation normande en beurre et fromage (Camembert, Livarot, Pont-L’Evêque). Omniprésence des vergers de pommiers, pour le cidre et le Calvados.

Nous donnons ci-dessous deux planches représentant des exploitations-type selon les quatre principales zones ruralo-agricoles de la région.

(JPG)
(JPG)

L’agriculture normande est riche et intensive ; elle est peu peuplante en termes de paysannerie ; de très nombreux bâtiments agricoles sont devenus des résidences secondaires très prisées des Parisiens ou des Rouennais, car l’autoroute A13 met cet espace à très courte distance-temps de la capitale (hors bouchons bien sûr !).

3/ Ville et port du Havre

Pour l’historique de cette ville, voir l’article de wikipedia.

Ville-martyre en 1994, le port et la vieille ville furent pilonnés par les Alliés pour réduire la résistance allemande. la ville fut donc reconstruite par Perret, architecte de l’école fonctionnaliste de Le Corbusier, qui donna son nom à la tour centrale du nouveau quartier. Cet ensemble de bâtiments est maintenant inscrit au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO. Nous laissons le lecteur juger de lui-même, sur les photos ci-dessous et sur les sites de la ville du Havre.

(JPG)
(JPG)

La ville a une structure très originale ; le port occupe la majeure partie de l’espace ; la tonalité sociologique est ouvrière. Les quartiers populaires dominent. Le croquis ci-dessous donne un exemple de structure urbaine.

(JPG)

Le port est la grande affaire de cette ville qui alimente Paris en hydrocarbures et se trouve être le débouché maritime de l’Ile de France Il s’agit d’une ZIP (Zone Industrialo-Portuaire) d’importance européenne, et ceci depuis des décennies.

(JPG)

Actuellement le port s’agrandit sur l’estuaire de la Seine, pour créer un port en eaux profondes accessibles à toute heure et encore plus de place pour les conteneurs. Pour en savoir plus sur le Port autonome du Havre, cliquez ici.

En résumé, une carte très riche, mais qui n’est pas bien servi par le découpage IGN du 1/50 000ème.




repondre à l'articleimprimer l'article






Plan du site avec articles.
RSS 2.0

Mes autres sites :
 Bibliathèque
 Pensée libre
 Little Romania
 Musiques et Mots
 Le Blog à Jean-mi