dans la marge le site

Accueil du site Géographica AGRO-VETO Le couloir Rhin-Rhône, géographie générale

Le couloir Rhin-Rhône, géographie générale

Publié le jeudi 23 novembre 2006

Et pour commencer, comme en géographie le plus souvent, tout commence par des cartes :

(JPG)

Un croquis simpliste pour mettre en évidence l’organisation générale de passage entre les montagnes diverses.

Puis des cartes régionales qui offrent de bons repérages.

(JPG)

D’abord l’Alsace, qui est le fossé Rhénan dans sa version française.

Puis le val de Saône et le couloir rhodanien, un axe nord-sud fort pratique en France comme en Europe, avec un axe fluvial majeur et navigable.

(JPG)

Le projet de canalisation de liaison Rhin-Rhône.

Ce projet est ausssi vieux que les Romains. Il y a eu un premier canal emprunté au XVIIIème siècle mais qui est aujourd’hui déclassé. Un grand projet a été élaboré dans les années 1980, pour soulager la saturation routière. Comme tous les projets d’infrastructure lourde, il y a eu aussitôt une opposition écologiste et égoïste (syndrome NYMBY : Not In My backyard), chargeant le canal à venir de tous les maux.

Un site pour entendre les adversaires de la liaison fluviale Rhin-Rhône :

http://www.rivernet.org/rhinrhon/rhrho1_f.htm

A dire vrai, ces arguments ne sont guère probants si le projet est préparé en liaison avec des organisations de protection de la nature.

9 ans après l’annulation pure et simple par mme Voynet, alors ministre de l’aménagement du territoire, voici un projet de relance :

http://www.uecc.org/pdf/positions/f/2006/res_New-Studies_2006_f.pdf

A un moment où il est enfin pris conscience de la crise inéluctable de l’énergie, où les accidents routiers sont enfins dénoncés comme une calamité sociale, où la pollution par les camions et à son comble, est-il citoyennement responsable de prétendre qu’un canal est un crime écologique ? Le transport fluvial est le plus économique de tous, le moins polluant, le moins dangereux et celui dont les grosses infrastructures se fondent le mieux dans la nature avec le temps. songez qu’il y eut les mêmes oppositions au chantier du Canal du Midi en son temps, et qu’aujourd’hui les bobos qui votent écolo emmènent leurs enfants prendre l’air ou faire du vélo sur les chemins de halage en rendant hommage à Riquet. Comparons un canal avec une autoroute ou une voie TGV et, encore pis, un aéroport. Cette liaison est aussi à envisager d’un point de vue touristique futur et d’un point de vue paysager à terme.

On peut aussi trouver des éléments intéressants sur le renforcement ferroviaire de cette liaison face à la saturation routière et autoroutière :

http://www.ferrmed.com/fr/index2.php ?option=com_content&do_pdf=1&id=26 http://www.statistiques.equipement.gouv.fr/IMG/pdf/NS127-29-34_cle67fe24.pdf

En tapant "Axe Rhin-Rhône" sur Google on obtient aussi une multitude liens où il faut savoir trier.

Le fait majeur qui découle de ce qui précède est que cet axe est la voie la plus vitale de l’Europe et qu’elle est actuellement saturée par route. il faut donc développer rapidement l’alternative ferroviaire, mais aussi à plus long terme la liaison fluviale. On ne peut suivre les écologiste sur ce terrain où comme souvent en matière de lutte, ils argumentent assez spécieusement et très égoïstement. Il y a des combats bien plus urgents à mener que de s’opposer au Canal Rhin-Rhône : la limitation des puissances automobiles, la régression des déchets domestiques, le nucléaire, etc...

Ci-après, vous trouverez un cours solide téléchargeable au format word, compressé en zip.

Documents joints




repondre à l'articleimprimer l'article






Plan du site avec articles.
RSS 2.0

Mes autres sites :
 Bibliathèque
 Pensée libre
 Little Romania
 Musiques et Mots
 Le Blog à Jean-mi