dans la marge le site

Accueil du site Géographica AGRO-VETO Pontarlier 1/25 000ème

Pontarlier 1/25 000ème

Publié le mercredi 13 décembre 2006

Le Jura, une montagne plissée entièrement sédimentaire, d’orogenèse tertiaire (conséquence alpine), mais d’âge secondaire quant aux matériaux, essentiellement des calcaires et marnes du crétacé et du jurassique. Une montagne moyenne très humanisée, partagée entre France et Suisse selon une frontière totalement artificielle.

(JPG)
Le relief du Jura

Cette montagne est formé d’un système alternant des parties hautes et basses, nommées monts et vaux, que la fracturation majeure a pu briser soit longitudinalement, donnant des combes en hauteur, soit transversalement , créant des cluses, qui sont les seuls passages aisés dans cette montagne difficile pour la circulation.

(JPG)
Mise en place du relief jurassien

Les cluses sont de tous temps des endroits recherchés pour l’installation de villages ou forts, car endroits stratégiques qui permettaient de contrôler un passage ou de faire payer cette traversée ;

(JPG)
Chateau de Joux

il n’est donc pas étonnant de trouver pour chaque cluse au moins une agglomération, si ce n’est deux à chaque extrémité de la cluse. La carte de Pontarlier est tout à fait remarquable de ce point de vue à diverses échelles. Pontarlier est une ville d’entrée de cluse.

(JPG)
Cluse de Pontarlier

Nous proposons le croquis général suivant qui permet de repérer les grandes unités fonctionnelles et morphologiques.

(JPG)
Pontarlier croquis général de synthèse

Une photographie d’un mont, pas très éloigné de là, donne une idée de la puissance du dispositif et de son altération déjà avancée par l’érosion.

(JPG)
Un mont typique du jura la Haute-Joux

La carte offre un panel assez surprenant d’activités pour une carte de moyenne montagne. L’agriculture est présente avec de l’élevage bovin laitier, à base de race montbéliarde et tourné vers la fabrication de fromages réputés : Comté, Morbier, Gruyère... Des secteurs de bocage serré sont visibles en plusieurs endroits de la carte ; ici c’est l’abri du vent qui est recherché.Sur le plateau calcaire tapissé d’argiles superficielles (zone marécageuse) une culture céréalière est possible : on a alors un openfield parfait.

un exemple, le village des Fourgs :

Les Fourgs

Nombre d’habitants :

1080 habitants

Nom des habitants :

Les Bourris

Mairie :

03.81.69.42.26 mairie.lesfourgs@wanadoo.fr Alt : 1100 m

Histoire :

Le village des Fourgs qui compte 1080 habitants appelés "Bourris" est situé sur le plateau le plus élevé du Doubs, à une altitude de 1100 m, au pied des derniers sommets du Jura : Le Chasseron 1610 m et le Suchet 1595 m.

(JPG)
Les Fourgs en été

Avec 2806 ha étagés de 890 à 1246 m, la commune se classe parmi les plus importantes communes rurales du département, la plus grande du canton après Pontarlier.Pour accéder au village, on emprunte la D6 en direction de Ste Croix – Yverdon

Tout d’abord à vocation agricole et ouvrière, le village s’est ouvert progressivement au tourisme qui reste à caractère familial. L’église reconstruite au XIX ème siècle (1831) en pierre bleutée du pays domine notre cité. Une chapelle "Chapelle du Tourillot" a été édifiée sous le ministère de l’abbé Félix Balanche en 1925 à la suite d’un vœu public (le village a été préservé de l’invasion des troupes étrangères pendant la guerre 1914- 1918).

(JPG)
Les Fourgs sous la neige

Le village des Fourgs est une station familiale comprenant 3 domaines de ski alpin (12 pistes), une école de ski, une halte-garderie, plus de 100 km de pistes de ski de fond, des pistes balisées pour les raquettes et les piétons, des promenades en traîneaux tirés par des chevaux comtois ou des chiens de traîneaux … L’été, le village compte de multiples sentiers pédestres et VTT …

(JPG)
Lac de Saint Point et Malbuisson

Le tourisme est la seconde activité la plus visible sur la carte : nous conseillons l’étude de la région du lac de Saint-Point qui offre une véritable optimisation du plan d’eau naturel. Non loin de là les stations de ski de fond comme Métabief sont prospères et réputées. Le climat très rigoureux en hiver assure la stabilité et la durée du manteau neigeux. Il y a donc une double saison touristique été et hiver.

Enfin l’étude de la ville de Pontarlier montre l’importance de l’industrie dans cette ville ; la tradition industrielle classique du Jura est présente, avec le bois, la mécanique de précision, le lait et le fomage, sans compter les fonctions administratives et tertiaires (sous-préfecture, enseignement, zones commerciales...). Cette ville offre une variété d’activités surprenante pour une population de 18 000 habitants. Elle est un centre sous-régional.

Voici un montage photographique sur certaines activités et paysages :

(JPG)
Jura activités rurales et paysages

Quelques sites internet pour aller plus loin :

le portail du Haut Doubs qui donne accès à de nombreux sites locaux :

http://www.haut-doubs.org/

Le site de la ville de Pontarlier :

http://www.ville-pontarlier.fr/index.php

Le site de l’usine d’anis de Pontarlier qui décrit un épisode célèbre de l’histoire de la ville et très géographique :

http://www.pontarlier-anis.com/fr/

Le site de la station de Métabief

http://www.tourisme-metabief.com/pages.php ?special=accueil&langue=1&g_quelleSaison=hiver

Ci-dessous le diaporama complet peut être chargé :

PDF - 3.4 Mo
Pontarleire et le haut-Jura diaporama

Documents joints




repondre à l'articleimprimer l'article






Plan du site avec articles.
RSS 2.0

Mes autres sites :
 Bibliathèque
 Pensée libre
 Little Romania
 Musiques et Mots
 Le Blog à Jean-mi