dans la marge le site

Accueil du site Géographica AGRO-VETO Soissons 1/50 000ème - une carte simple et exemplaire

Soissons 1/50 000ème - une carte simple et exemplaire

Publié le samedi 27 octobre 2007

Nous remettons ici aussi le schéma structural simplifié de l’espace central du Bassin parisien, nous renvoyons encore aux deux articles sur les bassins sédimentaires et le Bassin Parisien.

(JPG)

Le système général de cette carte est extrêmement simple. il s’agit du relief typique de zone aclinale de bassin sédimentaire. Le relief est obtenu essentiellement par érosion différentielle fluviatile. le couple minimal est donc plateau/vallée à corniches plus ou moins nettes. Les altitudes hautes sont aux environs de 150-180 m et celles des vallées (Aisne et Ailette) entre 60 et 45 m. la déclivité est faible. Le boisement occupe les versants de côteau, terrains inutilisables. Les plateaux loessiques sont consacrés à la grande culture capitaliste. le Soissonnais est la région où se trouvent des exploitations parmi les plus vastes et profitables de France, avec la Beauce, la Brie et Le Vexin.

Le choix de trois communes représentatives permet d’approcher au mieux la carte. * Urcel , au nord, représente la petite commune boisée et industrielle, la présence d’une cité et d’une usine en donne la clé ; les espaces cultivables sont réduits, le relief est contrasté.

* Aizy-Jouy est le village de plateau par excellence. Lovée dans un vallon, ce village fusionné est à l’abri des vents dominants et laisse libre toute la surface cultivable riche. De grosses fermes patrimoniales sont éparses sur le plateau (voir planche de photos). la population est faible, essentiellement agricole.

* Sermoise est la commune de vallée-plateau, avec ses trois terroirs très nets ; en bas la vallée humide de l’Aisne estd édiée aux pâturages bovins ou à la pisciculture ; le talus raide est bois, le village est à sa base ; le plateau est céréalier ou betteravier.

(JPG)

La vallée de l’ Aisne est l’axe de communication et de peuplement. La rivière est navigable, en partie canalisée. La voie ferrée emprunte aussi cette vallée au moins partiellement, ainsi que des routes. la convergence ver Soissons est assez remarquable. il faut rattacher cela à l’histoire locale. Voir en cliquant ici l’article de Wikipedia.

La ville a une structure urbaine fort intéressante pou illustrer les différents espaces de base d’une agglomération. le croquis suivant en propose une lecture.

(JPG)

Pour en savoir plus sur cette ville, on consultera utilement son site, ou celui de son office de tourisme.

On n’oubliera pas de mentionner les aspects historiques de cette carte, théatre sanglant de la Première Guerre Mondiale, avec le célèbre Chemin des dames, les cimetières militaires, monuments à l’absurdité des conflits impérialistes et les monument des instituteurs au nord de Soissons qui commémore le tribut payé à la guerre, en tant qu’officiers par les Hussards Noirs de la République, allant à l’assaut avec les masses paysannes qui ont jonché les chants de bataille. La planche photo ci-dessous offre quelques images anciennes.

(JPG)

En cliquant sur ce lien, vous aurez accès à une belle image satellite, malheureusement polluée par les bandeaux divers, mais c’est mieux que rien, et on y voit très bien la structure de la ville et les vallons aux flancs boisés.

Quelques éléments d’histoire et d’actualisté sur ce site perso.

Le thème "Soissons" est très riche, vous n’avez ici qu’une vague introduction.




repondre à l'articleimprimer l'article






Plan du site avec articles.
RSS 2.0

Mes autres sites :
 Bibliathèque
 Pensée libre
 Little Romania
 Musiques et Mots
 Le Blog à Jean-mi