retour à l'article normal

Beaune (Côte d’or) 1/50 000ème



Beaune, sous-préfecture du département de la Côte d’Or est mondialement connue pour ses vins et sa vente annuelle des Hospices.

(JPG)

une vue des Hospices de Beaune aujourd’hui

Le batiment datant de la fin du XIVéme siècle est un monument de toute beauté. Cela nous informe sur l’histoire et la société d’autrefois en cet espace. Les religieux étainet de grands propriétaires viticoles et vendaient leur vin pour vivre et faire fonctionner leur hôpital (vieux mot= hospice). La vigne en Bourgogne date des Romains et fait la fortune del a région au Moyen Age.

Pour un géographe cette carte est d’abord un très bel exemple de structure faillée simple.

(JPG)

Voici quelques croquis rappelant les principales formes faillées.

(JPG)

Pour mieux comprendre encore, rien ne vaut un bon bloc-diagramme à l’ancienne :

(JPG)

La carte peut alors se schématiser ainsi :

(JPG)

on peut aussi donner cette autre représentation schématique due au professeur Alain Cazenave-Piarrot :

(JPG)

(JPG)

L’importance des deux failles en oblique apparaît sur les deux croquis ; elles délimitent un escalier de failles qui s’achève sur la plaine de la Saône. Les dénivellés sont d’environ 180 à 200 m entre chaque gradin. Chaque gradin a sa spécificité et son nom propre (voir le croquis et le bloc-diagramme ci-dessus). Le boisement varie en particulier beaucoup selon que l’on est sur la Montagne bourguignonne oud ans le pays-bas.


Sur le plan humain cette carte est d’abord marquée par son vignoble.

(JPG)
vignoble de Bourgogne carte générale

La Bourgogne dans son ensemble n’existe comme terroir viticole qu’en raison de l’abri qu’offre l’escarpement de faille. Ce qu nous pouvons encore mieux voir sur cette carte-ci :

(JPG)
Carte de la Côte de Beaune

La structure agraire de ce vignoble se caractérise surtout par des exploitations de très petites tailles, mise en valeur par leurs propriétaires.

(JPG)
structures agricoles et viticoles de Beaune

L’étroitesse de la bande viticole est liée à la géologie détritique. L’usage du sol est alors exclusivement monocultural. Comme le prouve la commune d’Aloxe-Corton.

(JPG)

(JPG) (JPG)

Au-delà de cette étroite bande, on retrouve un grand contraste entre les communes du Pay-haut ou de la montagne (Thorey sur Ouche) et celles de la plaine, comme Corberon, openfield de grande culture de type Bassin Parisien.

(JPG)

Il faut également insister sur le grand carrefour autoroutier de beaune, qui voit confluer les autoroutes venant du Nord dans trois directions, nord-ouest pour celle venant de Paris, Nord-est pour celle venant d’Alsace et de Besançon, nord pour celle venat de Dijon et au-delà de la belgique et du Luxembourg. L’autoroute du soleil qui en est la résultanate est l’axe autoroutier le plus fréquenté d’Europe, saturé en été ou lors des congés. (voir l’article Axe Rhin-Rhône sur ce site).

Pour finir, des liens utiles.

l’office de tourisme de Beaune :

http://beaune.tctourisme.com/TCscript/TCMagiConsultation/ecran1/ecran1.asp ?TCRessource=Ressources_TCSpider

La ville de Beaune elle-même :

http://www.beaune.fr/

le site du Comité départemental du tourisme : http://www.cotedor-tourisme.com/

Le site du département lui-même :

http://www.cg21.fr/jahia/jsp/index.jsp

La page du Quid est également riche de photographies et d’un plan de Beaune : http://www.quid.fr/departements.html ?zoom=1&nbphot=19&dep=21&mode=detail&style=photo

Texte extrait de http://danslamarge.com